Oeuvres sur papier
Vous êtes ici dans: Hortense GODFROY > A propos
photo_about

A propos

 

Etant fille unique, je dessinais souvent, mettais des taches de couleurs au feutre ou d’encre sur mes petits dessins .Je dessinais à la campagne ou dans ma chambre à Paris, j’ai toujours dessiné ,pris des notes, essayée de me mémoriser ce que je vois le plus possible prendre des idées de cadrages , on coupe une image, un dessin , je le recolle .

 Aujourd’ hui   bien au contraire , pour échapper au quotidien, aux trucs chiants, aux traquas,  je pense à quelque chose de nouveau, mais c’est bien souvent pour mes créations. Il faut que je fasse quelque chose, le noter ou essayer de le faire tout de suite , là où je découvre quelque- chose que  je ne pensais pas …

L’aquarelle, est un combat avec  l’eau et ses pigments  une autres manière de s’évader , l’associer avec des collages, la gravure ou  l’ encre sont interagissants.

Les différentes possibilités qu’offre la gravure sont fascinantes et bien personnelle a elle. On peut la détournée avec l’aquarelle , des découpages , collages.
La profondeur du trait que procure la gravure me pousse à essayer d’aller plus loin. Une  morsure ou une empreinte creusée par  l’acide  permet de composer une plaque.

De cette plaque naît une  gravure imprimée, qui  m’apparaît  comme un lieu de dialogue avec « ce qui arrive », l’inattendu que l’on accepte ou pas.

Le trait  qui laisse une trace sur la plaque de métal  ou le bois, par si  par-là, la  pointe -sèche qui trace plus ou moins fort sur le support , ou par un trait naissant du mordant de l’acide permet de construire peu a peu quelque chose. J’apprécie le combat qui existe entre la main qui grave,  à la fois délicate et violente  afin de trouver la justesse qui  convient.

 J’ai  tendance a utiliser  l’eau- forte et l’aquatinte, le vernis mou sur  des plaque de cuivres. 

Mon imaginaire trouve son inspiration dehors dans  les jardins,  chez les autres artistes, notre chat aussi m’ inspire par son coté paisible et philosophe. Ou encore l’intime d’un espace intérieur, m’intéresse. Comme ma série des miroirs .

Et parfois je me laisse porter ou me bats, pour essayer de trouver l’équilibre ou le déséquilibre d’un cadrage. Par moment  par le biais d’un paysage ou d’une objet . Un long séjour au Canada ,  le Québec   m’a laissé des inspirations que je n’attendais pas. Heureusement cela continue mais ailleurs. Aujourd’hui un paysage à la campagne m’inspire, un détail de  la nature m’interpelle.  Une rue source d’inspiration,  ses façades,  parfois je m’y arrête .